Notre campagne :

Pour empê­cher la dis­pa­ri­tion de l’Ar­mé­nie chré­tienne ou l’ar­ri­vée d’un nou­veau géno­cide, Soli­da­ri­té-Armé­nie agit concrè­te­ment pour amé­lio­rer le niveau de vie et d’é­du­ca­tion des popu­la­tions, et favo­ri­ser des ini­tia­tives éco­no­miques per­ti­nentes. Dans cette optique, nous dési­rons aider à recons­truire l’é­cole du vil­lage de Ayrk qui a par­ti­cu­liè­re­ment souf­fert de la der­nière guerre de l’Art­sakh. La perte des zones de pâtu­rages a for­cé les vil­la­geois à revendre leur bétail et a fait explo­ser le chô­mage et la pau­vre­té, accen­tuant la ten­ta­tion de l’é­mi­gra­tion. Situé à la fron­tière avec les zones nou­vel­le­ment conquises par l’A­zer­baïd­jan, le vil­lage de Ayrk n’est pas loin de la région de Var­de­nis, dans laquelle ont eu lieu les der­nières attaques san­glantes des troupes musul­manes et dji­ha­distes. En effet mal­gré l’ar­mis­tice, l’A­zer­baïd­jan n’hé­site pas à opé­rer des incur­sions armées sur le ter­ri­toire arménien.

Ceci place le vil­lage de Ayrk dans une posi­tion sym­bo­lique ; si rien n’est fait pour aider les vil­la­geois à reprendre une vie nor­male, ils aban­don­ne­ront peu-à-peu le vil­lage, et celui-ci sera annexé par l’A­zer­baïd­jan, rédui­sant encore un peu plus le ter­ri­toire armé­nien et la pré­sence de la civi­li­sa­tion chré­tienne dans cette région du monde. C’est pour­quoi il est plus qu’urgent de réno­ver l’é­cole du vil­lage, pour per­mettre aux enfants d’a­voir une vie nor­male et de bâtir un ave­nir pour l’Arménie.

Notre objectif :

Réno­ver cette école per­met­trait d’empêcher sa fer­me­ture. Celle-ci serait dra­ma­tique et cau­se­rait la désco­la­ri­sa­tion immé­diate de pas moins de 50 enfants. Pour évi­ter cette catas­trophe, Soli­da­ri­té Armé­nie a besoin de 15 000 euros, afin de réno­ver les fenêtres, les murs et les portes, pour faire face à l’hi­ver armé­nien. Les tra­vaux seraient effec­tués par des locaux et contri­bue­raient à l’é­co­no­mie locale, en plus de redon­ner le sou­rire aux enfants du vil­lage et de leur assu­rer un avenir.